Battle of the Sexes

Catégorie(s) , , ,
Langue VF
Qualitée HD, BDRIP

Dans la foulée de la révolution sexuelle et de la montée du mouvement des femmes, le match de tennis de 1973 entre Billie Jean King (Emma Stone) et Bobby Riggs (Steve Carell), ex-champion et champion de la série, a été présenté comme le BATTLE OF THE SEXES, ce match est devenu l’un des événements sportifs télévisés les plus regardés de tous les temps, atteignant 90 millions de téléspectateurs à travers le monde. Alors que la rivalité entre King et Riggs se mettait en branle, hors-cour, chacun se battait de façon plus personnelle et plus complexe. Le Roi farouchement privé ne se battait pas seulement pour l’égalité, mais s’efforçait aussi de se réconcilier avec sa propre sexualité, alors que son amitié avec Marilyn Barnett (Andrea Riseborough) se développait. Et Riggs, l’une des premières célébrités autodidactes des médias, a lutté avec ses démons de jeu, au détriment de sa famille et de sa femme Priscilla (Elisabeth Shue). Ensemble, Billie et Bobby ont servi un spectacle culturel qui a résonné bien au-delà du court de tennis, suscitant des discussions dans les chambres …

Lien streaming :

- Version : HD
Streaming (VF)
Cloudvid (VF)
Openload (VF)
Vidlox (VF)
- Version : BDRIP
Thevideo (VF)
Vidzi (VF)
Vidoza (VF)
Estream (VF)
Speedvid (VF)
UpVid (VF)
Regarder le film complet
720p - 1080p - Ultra HD 4K

Mots-clés :

Battle of the Sexes streaming vf
Battle of the Sexes film complet
Battle of the Sexes en streaming HD

2 Commentaires pour “Battle of the Sexes”

  1. Anonyme :

    Légère, moelleuse et douce, Battle of the Sexes est assurément un film qui plaira à tous. Mais le film offre très peu à digérer. Dans l’ensemble, le film gagnera avec son angle « histoire vraie ». Si vous avez aimé Hidden Figures (Les Figures de l’ombre) de 2016, il y a de fortes chances pour que ce soit un film pour vous.

    Il vise et atteint finalement les moments de cinéma classique de bien-être. Il n’y a pas d’exploration plus profonde. Il n’y a pas d’honnêteté brutale. Les examens sont superficiels et ne plongent pas plus profondément que la surface.

    Fondamentalement, le film est trop simple. Mais le sexisme et les problèmes qu’il engendre sont compliqués. Dans le film, tout est épelé d’une manière douloureusement évidente. Il se condense pour s’assurer que tout le monde comprend. Les personnages sexistes sortent de manière éhontée et dérisoire. La bonne personne défait la mauvaise personne et tout le monde applaudit. C’est une fin de conte de fées, hourra! Mais rien de tout cela n’est réaliste.

    Les personnes sexistes et discriminatoires au pouvoir ne professent pas publiquement leurs sentiments de manière si directe. Ainsi, quand les scènes de film dépeignent des personnages comme des sexistes fiers et forts, je ne peux que rouler les yeux. Je sais que le film utilise ces personnages pour clarifier la situation au public. Je préfère juste un peu de subtilité.

    Au lieu de cela, le film traite les sujets délicats et nuancés du sexisme et de la répression de l’homosexualité avec la force émoussée d’un bûcheron avec une hache géante. Nous avions besoin d’un chirurgien avec des instruments médicaux.

    Le film a toujours son avantage. Steve Carell et Emma Stone sont charmants et merveilleux, ce qui est un exploit incroyable compte tenu du personnage que joue Carell. Bobby Riggs fait étalage de son chauvinisme d’une manière si flamboyante que le sens du spectacle est clairement son objectif principal. C’est un détail que le film obtient correctement, en grande partie grâce à Carell. Riggs ne croit pas réellement aux choses grossières et archaïques qu’il dit à propos des femmes. C’est un acte. Il leur dit d’attirer l’intérêt dans le prochain match de tennis Man vs Woman avec Billie Jean King (Stone).

    La narration est claire, même si elle n’est pas toujours lisse. La combinaison de la romance qui change la vie de King avec le match de tennis de la bataille des sexes correspond maladroitement. Cependant, je suis sûr que ces deux choses étaient aussi maladroites dans la vie de King à ce moment-là, alors j’accepte le choc quelque peu maladroit des deux histoires. Encore une fois, si vous avez aimé Hidden Figures (Les Figures de l’ombre), vous aimerez Battle of the Sexes. C’est édifiant et envoie un message précieux et inspirant aux jeunes filles partout dans le monde. Sur cette base, j’applaudis le film. Malgré ses défauts, c’est toujours une histoire digne de savoir.

  2. Anonyme :

    Battle of the Sexes est un bon récit du célèbre match de tennis de 1973 entre Billie Jean King, 29 ans, et Bobby Riggs, 55 ans. Ce fut le match qui a déclenché le mouvement des femmes dans le sport et planté le statut de King comme le plus grand joueur de tennis dans le monde. Nous assistons au voyage personnel qu’elle a mené en luttant pour l’égalité des droits dans les sports et la société.

    Emma Stone dépeint Billie Jean King comme un opportuniste timide et réservé qui cherche à tirer le meilleur parti de sa situation actuelle. Elle est une véritable pionnière qui milite pour l’égalité des droits des femmes dans le sport. Steve Carell comme Bobby Riggs ne pouvait pas être plus opposé à King. Il est un champion de tennis retraité qui ne peut pas arrêter de jouer, ce qui frustre sa femme au point de non-retour. C’est aussi un machiste qui croit à la supériorité des hommes et à la façon dont les femmes devraient rester dans la cuisine. Il ne pourrait pas être une meilleure bataille entre les personnalités et les motifs opposés polaires.

    Le film suit les voyages parallèles que King et Riggs traversent pour se rendre à leur célèbre match. King lutte pour obtenir un salaire égal pour les joueuses de tennis, ce qui conduit finalement à la création de sa propre ligue de tennis féminine. En voyageant pour des matchs, elle découvre son homosexualité avec sa coiffeuse, Marilyn. Elle est déchirée entre ses nouveaux désirs et la vie qu’elle a déjà avec son mari, Larry. Pendant ce temps, Riggs est coincé dans une crise de la quarantaine et sent qu’il manque quelque chose à sa vie depuis sa retraite. Il passe son temps au jeu et veut planifier un grand retour dans le monde du tennis. Finalement, leurs chemins se croisent et se traduit par l’un des événements sportifs les plus importants de l’histoire.

    À 121 minutes, le film prend son temps pour construire l’histoire de King et Riggs. Bien qu’il soit intéressant de voir leurs histoires se dérouler, cela dure trop longtemps et traîne dans les parties du milieu juste avant le match d’apogée. Le partage du temps d’écran est également très déséquilibré vers King tandis que Riggs est traité presque comme un personnage de soutien pour la première heure.

    Les réalisateurs Jonathan Dayton et Valerie Faris utilisent leurs compétences de Little Miss Sunshine pour créer un film personnel et émotionnel. Le ton du film est assez léger et ne prend jamais trop au sérieux toute la situation de l’égalité des droits entre les sexes. Cela permet un film sportif plus agréable à regarder.

    Tourné dans le style des années 70, le film se rapproche plus d’un documentaire télévisé que d’une production hollywoodienne. Il y a un sac de gros plans maladroits, des images granuleuses et des plans déséquilibrés qui rendent le film plus authentique et ancré dans la réalité. Le célèbre match est recréé avec de superbes détails et le plus grand point culminant du film.

    Le jeu est la grâce salvatrice du film comme Stone et Carell font un travail exceptionnel dépeignant les vrais joueurs. Les nominations au Golden Globe viendront pour chacun et peut-être même une nomination aux Oscars pour Stone. Sarah Silverman brille également en tant que gestionnaire rugueuse et confiante. Elle joue bien au large de Stone dans le peu de temps qu’elle reçoit. Andrea Riseborough est solide comme l’amante de King, Marilyn, qui ouvre les secrets cachés de King et est le principal contributeur à l’arc émotionnel. Bill Pullman est la seule personne qui ne tire pas de leur rôle, car son personnage de patron sexiste est très unidimensionnel et presque caricatural à la fin.

    Battle of the Sexes est un film sportif bien joué et édifiant qui souffre d’être trop lent. Il ne fonctionne pas aussi bien qu’il le devrait, mais il est assez agréable pour se classer parmi les meilleurs films sportifs, et certainement le meilleur film de tennis.

error: Content is protected !!